Comment hacker votre cerveau pour tenir toutes vos bonnes résolutions, une par une.

Une nouvelle année est l’occasion rêvée de se lancer des défis personnels et de prendre de bonnes résolutions. Les idées ne manquent pas et les ambitions sont élevées. C’est dire, combien nous avons d’énergie et d’envie pour changer nos vies.

Oui, les bonnes résolutions, c’est bien ! Les tenir, c’est encore mieux ! Et c’est là, que réside la difficulté principale. Car avec le temps, l’enthousiasme initial se dégonfle. Progressivement, le moral baisse, les bonnes résolutions finissent à la poubelle, emportant avec elles notre estime de nous.

Aujourd’hui, je vous propose une astuce infaillible pour que vos résolutions se concrétisent et deviennent réalité. Et la seule résolution à prendre aujourd’hui, sera d’appliquer cette astuce tout au long de l’année.

Voici, l’astuce que vous appliquerez pour chacune de vos résolutions.

1- Déterminez l’étape la plus petite, facilement réalisable pour aller vers votre résolution.

2- Transformez vos freins en alliés.

 


Cet article est écrit dans le cadre de l’événement interblogueurs « Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions » organisé par le blog Devenez Meilleur , où vous trouverez  un de mes articles préférés « Ajouter ce qu’il y a de mieux, supprimer ce qu’il y a de pire ». 

Si cet article vous plaît, cliquez ici pour voter pour lui et dire que vous l’aimez ! 


 

1- Déterminez l’étape la plus petite, facilement réalisable pour aller vers votre résolution.

Choisissez une résolution. Que cette résolution consiste à perdre du poids, à écrire un livre, à rester calme en toutes circonstances, à faire du sport, à développer des relations harmonieuses… choisissez-en une maintenant.

Installez-vous confortablement sur un fauteuil, dans un endroit calme et isolé du monde extérieur. Prenez deux grandes respirations, puis fermez les yeux. Laissez venir à vous les images, les sensations et les pensées qui correspondent à votre résolution réalisée. Imprégnez-vous pendant quelques minutes du bien-être ressenti. Respirez profondément pour en accroître l’intensité. C’est l’objectif, que vous voulez atteindre.

Observez maintenant l’écart entre la situation actuelle, que vous vivez aujourd’hui, et la situation correspondant à votre résolution réalisée.

Si l’écart est très grand, il y a de fortes chances pour que votre enthousiasme décroisse extrêmement vite dans les jours qui vont suivre. À quoi c’est dû ?  Tout simplement au fait que notre cerveau fonctionne par habitude. Forcer pour faire un grand pas nécessite beaucoup trop d’énergie. Et maintenir un effort énorme pendant une longue période est souvent difficile voire impossible. Alors l’astuce consiste tout simplement à découper l’écart en petites étapes intermédiaires faciles et aisées à réaliser, tout en gardant le cap vers des objectifs ambitieux.

Déterminez la plus petite étape qu’il vous est possible de faire SANS AUCUN EFFORT. Mettez  cette étape en œuvre systématiquement chaque jour, jusqu’à ce que cela devienne  une nouvelle habitude. Puis, passez à l’étape suivante. Au passage, vous pourrez reprendre contact avec votre résolution réalisée pour maintenir votre envie et votre enthousiasme d’avancer dans cette direction.

2- Transformez vos freins en alliés.

Il existe de nombreux mécanismes intérieurs qui nous ramènent vers ce qui est connu et habituel. Notre cerveau déteste la nouveauté et il lui faut du temps pour s’habituer. Et même si l’étape que vous mettez en œuvre est toute petite, les anciennes habitudes ou freins à la nouveauté ne se laisseront pas faire. Ces freins à la nouveauté se présenteront sous des formes aussi variées que :

  • des pensées telles que « ça n’a pas l’air d’être bien utile » « c’était mieux avant » « je ne crois pas que ça serve à grand-chose » . Vous savez, toutes ces pensées intérieures qui nous sapent le moral.
  • des personnes qui viendront vous démotiver ou bien vous dire que cela ne sert à rien. Vous savez, toutes ces tentations qui viennent de l’extérieur et qui nous font croire que cela ne sert pas à grand-chose de changer.
  • des gros moments de fatigue ou de démotivation.

Alors, au lieu de vous fatiguer à lutter contre tous ces freins, vous allez effectuer une action qui pourra, au premier abord, vous paraître totalement contre-intuitive.
Installez-vous confortablement dans votre fauteuil. Respirez profondément une ou deux fois, puis fermez les yeux. Laissez venir à vous chacun de ces freins, l’un après l’autre, comme s’il s’agissait d’une personne qui s’adresse à vous. Une sorte de petit personnage intérieur.
Accueillez le et remerciez le pour ce qu’il vous a permis de faire jusqu’à maintenant. Dites-lui qu’aujourd’hui, vous avez décidé de fonctionner d’une nouvelle façon. Il est important de le rassurer, car il aura peut-être l’impression que vous voulez vous débarrasser de lui. Au contraire, dites-lui que s’il veut continuer d’oeuvrer à vos côtés, il est le bienvenu. Dites-lui qu’il sera plus efficace à vos côtés, en mettant toute son énergie à la poursuite de vos nouveaux objectifs, plutôt que de vous ralentir en maintenant des comportements passés.  Transformez chacun de vos freins en alliés.

Parfois, il faudra peut-être négocier avec certains d’entre eux qui demanderont à voir, si vous persévérez vraiment. Agissez avec eux comme vous le feriez avec de vraies personnes. À l’issue de cette négociation intérieure, il y a de grandes chances pour que vous ressentiez beaucoup plus d’énergie et de force pour avancer dans la poursuite de vos nouvelles résolutions. Ensemble, vous serez plus forts pour aller de l’avant.

À chaque fois que vous ressentirez moins d’énergie ou que vous entendrez à nouveau vos freins, pensez à vous adresser à eux. Chacun de vos freins est un allié potentiel pour aller plus facilement vers votre but.

À très bientôt pour de nouvelles astuces.

Michelle Depré

Partagez cet article s’il vous a plu et que vous pensez qu’il pourrait aider d’autres personnes.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *